L’enseignement des sujets controversés dans l‘école française : les nouveaux fondements de l'histoire scolaire en France ?

Autores

  • Benoit Falaize Université de Cergy Pontoise

DOI:

https://doi.org/10.5965/2175180306112014193

Resumo

Cet article jette un regard sur les fonctions sociales de l’histoire à l’école, en France, pour décrire les principales finalités de l’enseignement de l’histoire, régulièrement énoncées depuis la seconde partie du XIXe siècle. L’auteur rappelle la problématique de l’enseignement des questions sensibles de l’histoire, qui émerge dans les débats scolaires, publics et politiques français. Accompagnant en cela les débats autour des questions de mémoires, les activités de classe sont soumises à l’interrogation d’une société tout entière invitée à scruter le dedans de l’école et de ses contenus d’enseignement de l’histoire, afin d’y voir occultations, manquements, ou amnésies nationales. Ensuite, l’auteur analyse le tournant mémoriel qui date des années 1980 qui s’observe dans les prescriptions scolaires, pour parler du problème de la place qu’ont en classe les traumatismes de l’histoire nationale et aussi de la manière dont l’histoire est convoquée pour dire la victimisation, pour dire l’horreur de l’histoire, comme, par exemple, la question de la Shoah ou de la colonisation et la réaction des élèves en face de tels sujets sensibles. De toute façon, enseigner les drames du passé ou les sujets controversés de l’histoire nationale marque une rupture avec une tradition scolaire mais aussi académique française : alors que l’histoire enseignée mettait en avant les ancêtres auréolés de gloire et de sentiments nationaux ou chrétiens, le retour en force au cours des années 2000 des débats sur l’histoire de France et les enjeux de mémoire a participé de la désacralisation définitive de la Nation, qui est progressivement sortie d'une histoire immobile, chauvine, jalonnée de figures héroïques dont le destin se confondait avec celui de la nation.

Mots-clés : Enseignement d’histoire; Histoire récente de France; Shoah; Colonisation; Mémoires.

Biografia do Autor

Benoit Falaize, Université de Cergy Pontoise

Diplômé en sociologie politique (DEA Paris-I Sorbonne). Actuellement, agrégé d’histoire et doctorant

Referências

ABECASSIS, Frédéric. et al. La France et l’Algérie, leçons d’histoire, sous direction de, coll. « éducation, histoire, mémoire », INRP, 2007.

ACCOYER, Bernard. (Org.) Rapport d'information sur les questions mémorielles, Assemblée nationale, nº 162, 18 novembre 2008

ANDERSON, Benedict. L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme. Paris: La Découverte, 2002.

BALLINI, Pier Luigi; PÉCOUT, Gilles, (Org.) Scuola e nazione in Italia e in Francia nell’Ottocento.Venise: Instituto venete di scienze, lettere ed arti, 2007

BEN AMOS, Avner. Israël : la fabrique de l’identité nationale.Paris: CNRS éditions, 2010

BENAYOUN, A. M.; BOYER, Gilles, FALAIZE, Benoît. La place de la colonisation dans les manuels scolaires de l’école primaire. Rapport INRP, novembre 2007

BONAFOUX, Corinne; DE COCK, Laurence, FALAIZE, Benoit. Mémoires et histoire à l’école de la République, « débats d’école », Armand Colin, 2007

BORNE, Dominique. Faire connaître la Shoah à l’école. Les cahiers de la Shoah, n.1, Liana Levi 1994

BRANCHE, Raphaëlle. La torture et l'armée pendant la guerre d'Algérie, 1954-1962, Gallimard, 2001

BRUTER, Annie. L’histoire enseignée au Grand Siècle. Naissance d’une pédagogie.Paris:Belin, 1997

CABANEL, Patrick.Le tour de la nation par des enfants: romans scolaires et espaces nationaux (XIXe – XXe siècles)., Paris: Belin. 2007. (coll. Histoire de l’éducation)CITRON, Suzanne,Le Mythe national: Local: Editions ouvrières, 1989

COMITÉ POUR LA MÉMOIRE DE L'ESCLAVAGE. Mémoires de la traite négrière de l’esclavage et de leurs abolitions., . Local: La Découverte, 2005. (Préface de Maryse Condé: « Sur le vif »)

CONAN, Éric; ROUSSO, HenryVichy, un passé qui ne passe pás. Paris: Gallimard, 1996. (Coll. Folio-Histoire)CORBEL, Laurence; FALAIZE, Benoît. Entre mémoire et savoir : l’enseignement de la Shoah et des guerres de décolonisation, IUFM de l’Académie de Versailles/INRP, 2003

DETIENNE, Marcel.L’identité nationale, une énigme.Paris: Gallimard, 2010. (Coll. Folio-Histoire)

DEVELAY, Michel. De l’apprentissage à l’enseignement : pour une épistémologie scolaire. Local: ESF, 1995

DEYENOVA, Lililana. Les manuels après la bataille : les livres d'histoire nationale en Bulgarie après 1944 et après 1989 », Histoire de l'éducation, Paris: INRP, , n.86, 2000, p. 171-176, EIZLINI, Carine, La colonisation enseignée aux enfants de Jules Ferry à nos jours, cas des manuels d’histoire du cours élémentaire et moyen, Mémoire de Master 2 recherche sous la direction de Claude Lelièvre (Paris 5), 2005

FALAIZE, Benoît, HEIMBERG, Charles, LOUBES, Olivier, (Org.)L’école et la nation.Lyon:ENS éditions, 2013.

FALAIZE, Benoît (Org.); ABSALON, Olivier; MÉRIAUX, Pascal.L’enseignement de l’histoire de l’immigration à l’école, Rapport de recherche, INRP, octobre 2007

FALAIZE, Benoît, (Org.)Enseigner l’histoire de l’immigration à l’école, coll. « éducation, histoire, mémoire », INRP/CNHI, 2008

FALAIZE, Benoît (Org.)L’enseignement de l’esclavage et de la traite négrière dans l’espace scolaire hexagonal, INRP, 2009 ; http://ecehg.ens-lyon.fr

FORGES, Jean-François.Eduquer contre Auschwitz: histoire et mémoire. Paris: ESF, 1997

GARCIA, Patrick; LEDUC, Jean. L’enseignement de l’histoire en France: de l’Ancien régime à nos jours.Paris: Armand Colin, 2003.

GRIGNON, Max.Livre d’histoire: fin d’études primaires. Local: Editora, 1950

HOBSBAWM, Eric; RANGER, Terence (Org.) L’invention de la tradition.Paris: Édition Amsterdam, 2006

LANTHEAUME, Françoise.L’enseignement de l’histoire de la colonisation et de la décolonisation de l’Algérie depuis les années trente : Etat-nation, identité nationale, critique et valeurs. Essai de sociologie du curriculum. (tese) - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Doctorat de sociologie, Paris, tapuscrit, 2002

LANTHEAUME, Françoise.Enseigner l’histoire de la guerre d’Algérie : entre critique et relativisme, une mission impossible ?, in LIAUZU, C. (Org.). Tensions méditerranéennes.Paris:Cahiers Confluences Méditerranée-L’Harmattan, 2003, p. 231-265

LECOMTE, Jean-Michel; GIACOMETTI, Nicolas.Enseigner sur la Shoah. Local:, Centre régional de documentation pédagogique de Bourgogne, 1998

LEGARDEZ, Alain SIMONNEAUX, Laurence. L’école à l’épreuve de l’actualité: enseigner les questions vives. Local: ESF, 2006

LÉTOURNEAU, Jocelyn. Passer à l’avenir. Boréal, Montréal, Québec: Editor, 2000

LOUBES, Olivier.L'école et la patrie:histoire d'un désenchantement, 1914-1940. Belin: 2001.

MAYORGA, Rodrigo (Org.)Escribir a Chili desde la escuela: conciencia historica e investigacion escolar entre centenarios (1910-2010). Santiago: RIL editores, 2011

MÉRIAUX, Pascal; FALAIZE, Benoît. Le génocide arménien à l’école. Local: INRP, 2006

MILZA, Pierre; BERSTEIN, Serge.Histoire, classe de 4ème. Local: Nathan, 1970

MODIANO, Patrick. Dans le café de la jeunesse perdue. Local: Gallimard, 2007

POUSSE, Carine(Org.) La place de l’esclavage et de la traite négrière dans les manuels scolaires, Rapport INRP, novembre 2007

SCHNUR, Emma; ERNST, Sophie.Pédagogiser la Shoah ?. Le Débat, n.96, p.00-00, septembre-octobre 1997

THÉNAULT, Sylvie.Une drôle de justice: les magistrats dans la guerre d'Algérie. Local: La découverte, 2001

TUTIAUX-GUILLON, Nicole; NOURISSON, Didier, (Org.) Identités, mémoires, conscience historique. Local: Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2003

Downloads

Publicado

2014-05-27

Como Citar

FALAIZE, B. L’enseignement des sujets controversés dans l‘école française : les nouveaux fondements de l’histoire scolaire en France ?. Revista Tempo e Argumento, Florianópolis, v. 6, n. 11, p. 193-223, 2014. DOI: 10.5965/2175180306112014193. Disponível em: https://periodicos.udesc.br/index.php/tempo/article/view/2175180306112014193. Acesso em: 23 jul. 2021.